Le Chiffre de la Semaine

10 000 000 de tonnes de nourriture gaspillées tous les ans en France !

Le chiffre de la semaine

Sources : AFP

Advertisements

14 réflexions sur “Le Chiffre de la Semaine

  1. Comme beaucoup de personnes, j’ai été outré à l’annonce de tous ces chiffres concernant la nourriture gaspillée.
    J’ai eu l’occasion d’en parler avec mon gendre, gérant d’un Promocash dans le sud-ouest de la France, ce qui me permet au moins d’être étonné par le comportement des associations–au moins celles proches du lieu de son établissement–que m’a relaté mon gendre au regard des cadres de certaines de ces associations caritatives.
    La plupart (pour ne pas dire tous) ne veulent pas des produits J-2 (date limite dans 2 jours) et ce, aussi bien pour des boîtes de conserve que des produits frais. Il me citait l’exemple d’une palette entière de bouteille d’un litre de Coca-Cola oublié dans le fond du magasin, dont la date de péremption était dépassée de 15 jours ; refusé par toutes les associations locales. Il a dû déléguer un salarié pendant 3 heures, pour transvaser chacune des bouteilles dans les égouts en ayant pris soin d’avertir le service public de la ville, quant aux bouteilles il a fallu les écraser une à une, avant de les mettre dans un container spécial.
    Il y a donc un gros problème quant à la signalisation de la durée d’un article, car chacun le sait, la consommation de produits frais de type laitier, par exemple, peut largement se consommer une semaine après la date limite sans aucune conséquence. Quant aux boissons de type soda, bien évidemment les précautions prises par le fabricant n’est qu’indicatif.
    J’avais pour habitude de donner à ce type d’association, je ne le fais plus depuis quelques années réservant toutefois mes actions vers des s’associations humanitaires et de recherche.
    En conclusion il est inquiétant que le nombre de personnes avec des ressources de plus en plus minimum, chômeurs, personnes âgées, précarisés, malades, handicapés, etc. augmentent chaque année et aient recours à ces organismes caritatifs qui plus est sont de moins en moins bénéficiaires de subventions des collectivités locales, départementales, nationales et font appel à la générosité de tout à chacun, alors que pouvoir d’achat ne cesse diminuer, alors qu’une poignée de personnages s’ébroue dans l’opulence, oubliant qui les nourrissent de leur travail.

    Aimé par 2 people

    1. Même si on considère que la date de péremption d’un aliment n’est exactement celle montré à l’emballage, il faut faire quelques considerations:

      1) Les dates de peremption que vous avez mentionné ne sont pas raisonnables, à moins qu’on veuille que les bénéficiaires mangent tous les dons d’un seul coup;

      2) Nous n’achetons pas un aliment près de la date de péremption. C’est à cause de ça que les supermarchés les rejettent. Pourquoi nous devons penser que les bénéficiaires des dons doivent les manger expirés? Pourquoi ils ont besoin? C’est comme considerer acceptable qu’ils mangent des ordures. Tous les êtres humains sont égaux. Si vous pensez que c’est acceptable offrir des aliments expirés aux pauvres, vous devez peut-être experimenter utiliser les services de dépannage alimentaire (je les ai déjà utilisé et, croyez moi, est dénigrant à la dignité prendre des aliments expirés, parfois abîmés);

      3) Quand on parle de gaspillage, on parle de surproduction alimentaire (qui cause le refus des excédents par les supermarchés), mais on parle aussi de l’achat d’aliments par les consommateurs au délà de leurs besoins, ce qui cause la perte la plus importante (qui est liée aussi à la surproduction, notamment dans les pays du nord, car les gens succombent aux offres d’occasion même sans avoir besoin);

      4) Il y a 1 milliard et 300 millions de miserables dans le monde. Et ils mangent déjà des ordures, des souris, des choses inimaginables pour survivre. Il faut penser en premier place en distribuer de façon égale les aliments pour tout le monde, aliments de bonne qualité, pas expirés. Pendant que les gens du nord mantiennent ce niveau fou de consommation, les misérables seront encore une réalité;

      5) Si vous voulez faire de la vraie charité, donnez des aliments avec une marge de validité plus importante, car tous voulons acceder des repas propres;

      6) La destination finale des aliments impropres que vous rejettez devra être fait par les organisations caritatives. Si vous les donnez des aliments avec peu de durabilité, ils auront plus de travail pas lié à leurs acitivités. Pensez-y.

      7) Je comprends votre avis, mais je pense qu’il est conçu à partir d’un point de vue strictement entrepreneurial. Pensez aussi dans le gens à qui les aliments sont destiné.e.s. Le component humain doit être le plus important.

      Merci!

      J'aime

      1. Vous évoquez la position des associations (que je respecte et qui je le reconnais font un travail admirable et pas assez mentionnées) toutefois j’aurais aimé que votre conclusion dénonce cette société inégalitaire.
        En effet, il faut déplorer que tant d’associations soient dans l’obligation de pallier aux difficultés financières d’un nombre important de nos concitoyens, rencontrées par manque de rentrées insuffisantes (précarisation, handicap, retraite insuffisante, etc.).
        C’est bien évidemment dans ce domaine qu’il faut s’élever et combattre cette société inégalitaire
        Pour rappel. Le seuil de pauvreté est de 977 euros pour une personne seule, de 1 466 euros pour un couple sans enfants et 2 052 euros pour un couple avec deux enfants de moins de 14 ans. Quant au RSA (revenu de solidarité active): 492 euros pour une personne seule, 739 euros pour un couple sans enfant, 1 035 euros avec deux enfants.
        Il est peut-être possible de vivre à peu près décemment en ruralité mais à la vue des prix de l’immobilier locatif, des différentes charges, il est pratiquement impossible de vivre, sans faire appel à ces associations caritatives.
        De la a ne pas accepter les denrées ou produits donnés gratuitement par les entreprises aux dates de péremption de J-2 et au regard du commentaire tenu, ne saurait me faire changer d’avis.

        J'aime

      2. Oui, les prestations sociales peuvent être une aide, mais rien remplace le traitement digne. Ne pas comprendre mon avis sur votre défense de la consommation de biens expirés est un signe de manque d’empathie. Vous ne mangerais pas les produits expirés (car vous ne les apporte chex vous pour les offrir à vos enfants, j’imagine). Alors, penser que les autres doivent consommer ça, est, une fois plus, une incapacité de se mettre dans la place de l’autre.
        Il faut aussi considerer que les gens qui utilisent ce type de service ont besoin de le faire, même avec prestations sociales. La vie est plus que manger, et vous ne considerez que les gens ont des dépenses avec d’autres choses, inclus les loisirs (dont vous problablement considerez que ce type de gens ne méritent pas).
        Certainement vous parlez d’une position privilégié. Mais il faut laisser la position réactionnaire de culpabiliser les pauvres pour leur pauvrété et de les condamner à une vie misérable, sans droits ni à la dignité, car ils ont besoin d’aide. Les pauvres veulent le meilleur, ainsi comme les riches. Et ça est une caracteristique de l’être humain: nous sommes tous des êtres d’espoir, de désir. Et les pauvres ont le droit de l’être et d’exiger qui les soit donné du traitement digne.

        J'aime

      3. Je suis simple consommateur, et il m’arrive d’acheter les articles j-2 en promo, voir avec une date de péremption le jour même.
        Il est clair que des produits à date limite courte, nécessitent une certaine organisation pour les associations.
        D’autre part, j’avais entendu parler d’un projet de texte de loi qui préconiserait ou permettrait au fabricant de mettre une date plus longue. Ce qui voudrait dire que les dates actuellement fixées sont bien courtes par rapport à la durée de conservation des produits !

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s