[Ecologie] Top des innovations insolites de ces dernières années ♻️ Glowee, Demetra & Hydra Tidal

FRANCE – Glowee, la lumière sans électricité

Glowee produit de la lumière sans électricité grâce à la bioluminescence des organismes marins, en sélectionnant ceux générant le plus de lumière, et en augmentant leurs performances.

Si la bioluminescence est présente chez plus de 80% des espèces marines et que nous savons coder de l’ADN …

Sandra Rey sa fondatrice, a eu l’idée de les mettre en culture et de les baigner dans une solution biologique ensuite encapsulée dans une coque transparente, afin de cultiver de la lumière.

… pourquoi ne pas profiter des milliards d’années de recherche pour proposer une solution d’éclairage naturel ?

Pour réduire l’impact environnemental et créer un écosystème vertueux, Glowee nourrit les bactéries avec des déchets de la vie quotidienne ou d’autres industries.

La startup propose déjà une salle de relaxation en entreprise, la Glowzen Room, avec un tube central irradiant une lumière apaisante.

Une source de lumière vivante, prête à révolutionner notre manière de produire, de consommer et de s’illuminer !

À terme, elle souhaite limiter la pollution lumineuse de l’éclairage urbain en le remplaçant par des systèmes bioluminescents efficaces pour le mobilier urbain, la signalétique, ou l’éclairage des façades, des parcs et parkings sous-terrain

©glowee

ITALIE – Demetra, l’innovation pour la conservation des aliments

Demetra est une idée issue de la start-up italienne Green Code Srl qui opère dans le domaine des technologies propres et durables, afin de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Un gain d’énergie important !

Elle propose un traitement pour fruits & légumes permettant d’allonger leur durée de conservation durant la phase de distribution, réduisant le gaspillage mais aussi l’empreinte carbone sur toute la chaîne alimentaire.

Les aliments n’ont plus besoin d’être gardés au froid pour tenir durant les transports

100% naturel et à base d’extraits de plantes, Demetra améliore la résistance des fruits et légumes aux différentes agressions extérieures.

©greencodesrl

NORVEGE – Hydra Tidal, l’hydrolienne dont les pales sont en bois

Installée dans les îles Lofoten, l’unité de production flottante Morild II est constituée de quatre turbines sous-marines comportant chacune deux rotors et des pales en bois orientables, en contreplaqué de pin de 23m de diamètre.

Généralement les pales des turbines offshore sont en acier ou composite

Amarrée sur le même principe qu’une éolienne flottante à axe horizontal, cette construction flottante Hydra Tidal , utilise aussi bien l’énergie des courants que l’énergie des marées.

Sa capacité est estimée à 5 GWh ou 5 millions de kWh

Le projet, financé par le Conseil Norvégien de la Recherche, Innovation Norway et ENOVA, a été récompensé par le Schweighofer Priz 2011.


La Norvège compte mettre à profit cette opportunité naturelle pour occuper dans les années à venir une place de choix dans le développement des énergies marines.

Le potentiel de la Norvège en matière d’énergie des courants serait de 2 à 3 TWh par an

©hydratidal
Header © glowee

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s